FAQ

Frequently asked questions

Pourquoi une thérapie en cas de burn-out ? Je suis épuisée, pas malade…


Le burn-out est diagnostiqué lorsque l’on constate un épuisement physique et psychique lié au travail. La thérapie va vous permettre petit à petit de vous sentir mieux sur ces 2 plans. Lors des consultations souffrance au travail, nous faisons d’abord une analyse de ce que vous avez vécu au travail et de l’incidence sur votre identité au travail ainsi que sur votre santé. C’est une phase de compréhension.

Par ailleurs, les événements vécus, par leur intensité, leur violence, ou leur caractère répétitif, peuvent atteindre profondemment votre confiance ou votre image de vous-même. J’accompagne alors de façon soutenante pour reconstruire votre « moi profond » et sortir du traumatisme.

Dans un deuxième temps, par la Gestalt thérapie, un travail de développement personnel peut se mettre en place pour adopter des comportements plus sains pour vous-mêmes : savoir dire non, poser vos limites, sortir du perfectionnisme, vous autoriser des temps pour vous, retrouver des moments de plaisir et de sérénité.




Quelle est la durée de convalescence d’un burn-out ?


Il est très difficile de donner une moyenne, mais c’est un arrêt qui en général se compte en mois, même si l’arrêt se fait par prolongations successives sous le contrôle du médecin. Être arrêté une semaine, ne ferait qu’augmenter la pile de dossiers ou la liste de mails à traiter en rentrant, ce n’est pas l’objectif recherché !

Je ne suis pas habilitée en tant que psychopraticienne à établir des arrêts maladies, seuls les médecins ou les psychiatres peuvent le faire. Mais je vous aide souvent à accepter ce que les médecins ou votre entourage vous a déjà dit : il est urgent de lacher prise et de vous arrêter. Le burn-out s’accompagne en général d’une longue période de déni, car « le burn-out est la maladie des forts » : des gens engagés, consciencieux, perfectionnistes, qui n’écoutent pas leurs émotions. Il y a tout un cheminement à faire pour accepter ce qui vous arrive.

C’est grâce à la mise à distance du travail et un accompagnement en psychothérapie par un spécialiste de la souffrance au travail, que vous pourrez réduire la durée de votre arrêt de travail et surtout identifier les actions les plus justes pour vous à long terme.